Illustration d’un article pour la Revue Limite

« Ce qu’il y a de sacré dans notre relation à la nature, c’est l’expérience d’une limite à ne pas dépasser », entretien avec Isabelle Priaulet

  • Revue Limite n°25 – janvier 2022
  • Dessin aux crayons de couleurs
  • Peinture aux encres végétales (citrouille, chlorophylle)
"Ce qu'il y a de sacré dans notre relation à la nature"

La fraternité de Saint François pour les créatures n’est pas une contemplation
intellectuelle de la beauté de la Création sur le modèle stoïcien, elle implique une profonde empathie qui va jusqu’à entrer en contact avec les animaux. Cette capacité développée par le Povorello suppose un véritable travail d’ascèse du corps, une voie dans laquelle bien peu de chrétiens sont engagés !

Isabelle Priaulet, Limite n°26
"Ce qu'il y a de sacré dans notre relation à la nature"

Nous faisons l’expérience de ce que notre environnement fait partie de nous et nous invite à « retrouver notre propre identité » au contact du monde, en particulier dans des paysages qui nous sont chers… Cette expérience culmine chez Saint François puisque c’est aveugle qu’il écrivit le Cantique des créatures ! Pour Saint François, l’âme devient le « miroir du monde ».

Isabelle Priaulet, Limite n°26