La fuite

La fuite

  • Dessin à l’encre de Chine
  • Peinture au café, aux encres et pigments végétaux

La fuite - illustration

Le soleil commençait tout juste à étirer ses rayons endormis et le campement sommeillait encore en silence quand Haïda lança son dromadaire au galop. Le bruit étouffé des sabots sur le sable se mêla peu à peu aux battements sourds et rapides de son cœur. Plus les tentes rétrécissaient derrière elle, plus sa peur laissait place à une délicieuse excitation : le sentiment d’être libre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :