Plages

Plages

  • Dessin à l’encre de Chine
  • Peinture au café et aux encres végétales (coquelicot, bouton d’or, ipomée)

Cabourg

Femme en tenue de bain - illustration

Sur les traces de Marcel Proust

Sur la Promenade Marcel Proust, en déambulant devant les façades des villas datant de la fin du XIXème siècle, on se prend à s’imaginer plongé pour quelques heures au temps de la Belle Époque.

En contrebas, s’étendent les 4 kilomètres de “la plage des romantiques”. Sur le sable blond de Cabourg, des jeunes filles en fleur dorent, immobiles, comme hors du temps.

D’autre part Albertine tenait, liées autour d’elle, toutes les impressions d’une série maritime qui m’était particulièrement chère. Il me semblait que j’aurais pu, sur les deux joues de la jeune fille, embrasser toute la plage de Balbec.

À la recherche du temps perdu / À l’ombre des jeunes filles en fleur de Proust (1919)

Île de la Réunion

Homme en tenue de bain - illustration

Poissons sous protection

L’île de La Réunion est bordée sur sa côte ouest par des récifs coralliens. Ils constituent une protection naturelle contre les assauts de la mer et ont permis le développement des zones balnéaires de l’île à Saint-Paul, Saint-Leu, Étang-Salé et Saint-Pierre.

Sièges d’une biodiversité remarquable (plus de 3500 espèces), ces milieux naturels sont cependant abîmés voire dans certains secteurs, fortement dégradés depuis la fin des années 1970. Cette dégradation est liée à des changements climatiques globaux mais aussi à certaines activités humaines locales qui peuvent avoir un impact non négligeable sur l’équilibre du récif.

C’est pourquoi, a été créée en 2007, une Réserve Naturelle Marine qui s’étend sur 40 km de côtes du Cap La Houssaye à Saint-Paul, à la Roche aux oiseaux à l’Étang Salé. La réserve a une surface de 35 km2 et s’articule autour de trois types de zones : périmètre général, protection renforcée (45%) et protection intégrale (5%).

Réserve Naturelle Marine de la Réunion

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :